Les Amis de l'Avenue du Château à Meudon

Les Tilleuls

L'entretien des arbres

Elagage des années 70Arbre malade signalé par l'AAAC et abattu en juillet 2009Petit entretien assuré par la Ville de Meudon

Tous les experts l'affirment: les arbres doivent être entretenus, les arbres anciens comme les jeunes arbres :taille de formation, surveillance de la charpente, petit élagage et nettoyage des branches mortes, surveillance des maladies, etc. La Ville de Paris examine chacun des arbres de la ville deux fois par an et procède à un élagage d'entretien en rotation tous les 5 ans environ.

Dans l'Avenue du Château, des élagages sévères ont été pratiqués dans les années 1950 à 1970, selon les méthodes de l'époque, dont on voit les traces (voir photo ci-dessus) et qui ont créé des plaies à l'origine de la fragilité de certains sujets.

En 1984-1986, on a procédé à une "chirurgie arboricole": 237 tilleuls ont été traités ainsi: "La méthode consiste à enlever toute pourriture, champignons, toxines du coeur de l'arbre jusqu'aux cellules de bois sain. Le bois est ensuite imbibé de fongicide puis de laque cicatrisante étanche. Les chambres ou troncs creux sont laissés vides pour permettre une bonne ventilation et une observation périodique de l'étancheité. De plus, afin d'améliorer la qualité du sous-sol proprement dit, une fertilisation a été exécutée sur l'ensemble de la plantation à l'aide d'un palinjecteur (fertilisant + oligo-éléments)."

Jusqu'en 2015, rien n'a été fait. Malgré les demandes incessantes de l'AAAC et malgré l'accord de principe des collectivités territoriales pour financer au moins en partie cet entretien, la DRAC continue de déclarer qu'elle ne dispose pas de budget d'entretien.

La convention signée entre la DRAC et la Ville de Meudon en 2006 pour définir les rôles de chacun donne mission à la Ville de Meudon d'assurer l'entretien courant des arbres (petit élagage - voir photo ci-dessus - ramassage des branches mortes) mais confirme que l'Etat est responsable de l'entretien des arbres dont il est propriétaire.

En avril 2009, c'est l'AAAC, suite à l'étude phytosanitaire demandée à l'ONF, qui a signalé à la DRAC deux arbres potentiellement dangereux (voir photo ci-dessus) qui ont été abattus en juillet 2009. C'est encore l'AAAC qui a signalé à la DRAC en 2013 un arbre mort (suite d'ailleurs au mauvais traitement lors du chantier de rénovation du mur du potager).

Enfin, dans le cadre de la rénovation de la contre-allée Est en novembre 2015, un élagage de tous les arbres, anciens ou récents, a été effectué. La même opération est prévue coté Ouest au 4e trimestre 2016.

La DRAC a enfin décidé, dans le cadre de la rénovation 2015-2017 de s'engager, en signant un contrat d'entretien à long terme, à élaguer régulièrement les tilleuls de l'avenue. C'est un progrès essentiel que l'AAAC réclamait depuis longtemps!

 

Recommandations de l'expert de l'AAAC

Parmi les arbres anciens (50 à 180 ans), les sujets ayant subi deux niveaux d’étêtage avec pour conséquence des plaies plus ou moins étendues, ont une charpente plus fragilisée. Ils peuvent être conservés à la condition de pratiquer une réduction des couronnes d’environ 2 m tous les 5 ans afin de contenir leur poids et leur prise au vent. Les autres individus agés sont dans un meilleur état mécanique et peuvent être conduits en forme libre en pratiquant, tous les 5 ans également, un nettoyage des couronnes ainsi qu’une légère réduction des branches.

Les sujets plus jeunes, ainsi que les nouveaux sujets replantés, doivent être conduits avec la même fréquence pour obtenir progressivement une charpente définitive parfaitement saine et adaptée à l’espace dont ils disposent.

Cet entretien nécessaire de tous les arbres doit être assuré de façon appropriée par des personnels compétents disposant de moyens adaptés.

 



.                                  Elagage de tous les arbres coté Ouest en août 2016                                                                       en mai 2016 avant élagage                                            en août 2016 après élagage