Les Amis de l'Avenue du Château à Meudon

 

Les dossiers en cours

La modification du Plan Local d'Urbanisme

La circulation / le Plan Vélo

L'aménagement du Carrefour Leclerc

La sauvegarde du Potager du Dauphin et de ses anciens murs

L'aménagement de la propriété de Jeager

 

 

La modification du Plan Local d'Urbanisme (mise à jour 06/09/2021)

En 2019, la Ville de Meudon a modifié son PLU (modification N°6), en concertation avec les associations, notamment l'ARQP et le CSSM en ce qui concerne notre quartier pour préserver son caractère pavillonnaire et maitriser sa densification.
L'AAAC a approuvé cette modification et approuve les règles du PLU qui renforcent cette protection pour préserver notamment le caractère pavillonnaire et verdoyant du quartier, les grands arbres et les paysages et vues sur Paris, en particulier dans la partie haute de l'Avenue (Voir dossier AAAC pour le Commissaire enquêteur de la modification N°6) :
   La réduction de l'emprise au sol et l'augmentation du taux d'espaces verts et de son pourcentage de pleine terre
   Le retrait par rapport aux arbres intéressants
   L'abaissement de la hauteur à 9m maximum dans les zones UDbcd.

La modification N°6 du PLU qui est entrée en vigueur le 27 juillet 2019

Le projet de modification N°7 a été validé par les autorités compétentes. L'enquête publique est ouverte du 1er au 22 septembre 2021 (Voir arrêté définissant les modalités pratiques de l'enquête).

La modification proposée du PLU est résumée dans la note de présentation et peut être consulté en ligne sur le site dela Ville de Meudon (dossier modification N°7 du PLU).
Pour ce qui concerne le quartier de l'Avenue du Château, elle
reprend la plus grande partie des demandes des associations (AAAC / ARQP / CSSM) et particulièrement:

Voir avis de l'AAAC déposé le 18 septembre 2021 sur le registre de l'enquête.

Calendrier prévu:

Enquête publique du 1er au 29 septembre 2021

Entrée en vigueur de la modification N°7: fin 2021 ?

L'AAAC continue de préparer, en liaison avec l'ARQP, une proposition complémentaire de classement de l'ensemble du quartier en "secteur à protéger" au titre de l’article L. 151-19 du code de l’urbanisme.
Il s'agit d'établir un cahier des charges pour maitriser l'évolution du quartier en respectant:
   son histoire, centrée sur le Potager du Dauphin,
   son urbanisation pavillonnaire, établie pour l'essentiel entre 1880 et 1920,
   sa topographie impliquant une attention particulière aux problèmes de soutènement des terres et du ruissellement des eaux pluviales et souterraines,
   sa végétation abondante, ses paysages et ses vues sur Paris,
   la proximité de l'Avenue du Château, monument historique, et des sites classés de l'Avenue du Château et des Bois de Meudon.

retour

La circulation (mise à jour 15 septembre 2021)

La Ville de Meudon a décidé de convertir la plupart des quartiers de Meudon en zones apaisées où la vitesse est limitée à 30km/h et où piétons, cyclistes et automobilistes peuvent cohabiter.
Depuis l'été 2020 et la mise en place de mesures provisoires du plan Vélo la vitesse dans la ville de Meudon est limitée à 30km/h sauf dans les rues "zones de rencontre" à 20km/h et à l'exclusion de certains tronçons des voies départementales (route des Gardes, côte des 7 tournants) qui restent limitées à 50 km/h.
L'AAAC a suggéré que ces nouvelles mesures soient l'occasion de corriger l'incohérence des panneaux de signalisation, ce qui a été fait, et de réduire le nombre de ces panneaux à ce qui est essentiel sans polluer excessivement le paysage, ce qui n'a pas été fait. Au contraire le nombre de panneaux "Rappel Zone 30" dans le quartier est impressionnant.

L'AAAC lance le 15 septembre 2021 une enquête sur la circulation dans une partie du quartier: il s'agit de recueillir les avis et expériences des habitants sur leurs déplacements et la circulation, avis sur la mobilité en tant que piétons, cyclistes, automobilistes, etc.,afin de permettre d'explorer des possibles voies d'amélioration.




Le secteur concerné se situe entre les voies suivantes:

- avenue du Château
- rue de l'Abbaye
- rue des Capucins (de la route des Gardes à la place Janssen)
- rue du Bel Air (entre la rue des Capucins et le collège)
- sentier du Bel Air
- avenue Marcellin Berthelot jusqu'à la maison forestière




Ce questionnaire prend moins de cinq minutes. Il est ouvert à tous les riverains et à tous les Meudonnais fréquentant régulièrement ces rues.
Le plus grand nombre de réponses est souhaité pour permettre le meilleur diagnostic.

Répondre au questionnaire

Pour ceux qui préfèrent un questionnaire sur papier, il sera adressé sur demande par mail à association@aaac-meudon.com ou par courrier à AAAC, 6 avenue Le Corbeiller, 92190 Meudon.


Projet d'aménagement de l'avenue Jacqueminot:

La Ville et GPSO ont décidé de modifier l'aménagement de cette avenue pour
réduire la vitesse des véhicule
mettre aux normes les passages piétonniers
maintenir l'offre de stationnement

renforcer la végétalisation
réduire les surfaces imperméables

Dans le projet initial, les voitures ne stationnent plus sur les trottoirs entre les arbres mais sur la chaussée, dans des "poches de stationnement" qui constitueront 7 chicanes. L'AAAC considère que cet aménagement va créer des difficultés considérables pour la circulation, des blocages en cas de livraison ou de stationnement de camions (déménagement), des conflits de priorité (cyclistes arrêtés dans la montée) et des reports de trafic sur les voies avoisinantes.
Suite à plusieurs réunions de concertation avec les riverains, ce projet a été modifié et le stationnement restera entre les arbres sur les trottoirs. Des aménagements sont pévus pour sécuriser la taversée des piétons et réduire la vitesse des voitures.

Les travaux devraient être effectués pendant l'été 2021.

 

Etude de propositions pour la circulation et le stationnement dans le quartier:

Suite au travail effectué par l'ARQP pour proposer à la Ville et à GPSO des aménagements de circulation et de stationnement autour du Potager du Dauphin, l'AAAC va entreprendre un travail analogue sur la partie Ouest de l'Avenue du Château, en proposant un questionnaire aux habitants de l'avenue du Château, de la rue des Capucins, de la rue du Bel Air et de la rue de l'Abbaye, et en recherchant les solutions les plus adaptées à proposer à la Ville et à GPSO.

Calendrier prévu: distribution du questionnaire en septembre 2021

 

 

Le Plan vélo (mise à jour septembre 2020)

1. Contexte national :
Dans le cadre du déconfinement, il a été recommandé de favoriser le vélo pour éviter le report des transports en commun vers la voiture.
Plusieurs mesures ont été mises en oeuvre: mise en place de pistes temporaires et sécurisées, bon de 50€ pour faire réparer son vélo.
B
eaucoup de villes ont joué le jeu et les pistes ont vu arriver des cyclistes, l'expérience semble réussie en Ile de France.

2. Dans le 92, le département a mis en place des pistes temporaires: des axes attendus depuis longtemps par les cyclistes ont été sécurisés comme pour aller à la défense depuis Paris.

3. A Meudon :
GPSO , en liaison avec la Mairie de Meudon, a défini des trajets pour marquer des bandes cyclables dans Meudon (sans concertation à notre connaissance) et les zones à 30km/h ont vu apparaitre le marquage au sol pour le double sens cyclable.
Il y a un projet d'installation de box sécurisé près du Tram T2 et la création de pistes cyclables sur les routes de la forêt en direction de Chaville.
Les trajets sont améliorés, mais l'identification des bandes cyclables (juste un coup de peinture sur la chaussée) n'est pas le choix le plus sécurisant pour les usagers de la route. Cela reste des aménagements pour un public à l'aise en vélo alors que le but est bien de rassurer ceux qui n'osent pas se mettre au vélo.
Les marquages sont pourtant envisagés comme définitifs. Dommage que l'opportunité de pistes temporaires n'ait pas permis de tester des aménagements plus sécurisants pour les cyclistes afin de pouvoir les ajuster en fonction de leur efficacité.

 

4. Dans l'avenue du château:
Dans le projet de la ville, un des trajets marqués passe par l'avenue du Château et la route des Gardes.
On voit dans le quartier et dans l'avenue du Château de plus en plus de cyclistes de profils variés (mères de famille + enfants, personnes âgées, velotaffeur, sans compter les balades du weekend ou les cyclistes "sportifs"). Le niveau de déplacement à vélo a augmenté, c'est encourageant !
Mais les cyclistes utilisent les contre-allées et non la voie centrale, étroite et pavée, ce qui est désagréable pour les cyclistes, et sur les contre-allées la priorité doit rester aux piétons.
Il n'est pas nécessaire ni souhaitable d'avoir des marquages au sol sur les contre-allées, mais une signalisation pour les cyclistes serait souhaitable.
Il faut travailler les entrées et sorties des contre-allées vers le carrefour de la route des Gardes, illisible actuellement pour les cyclistes comme pour les voitures. Ce sera un élément de l'aménagement du carrefour prévu en 2021 (voir ci-dessous).

Enfin il faut envisager de quoi garer les vélos place Janssen (rappelons que les vélos adultes sont interdits sur la terrasse).

4. Depuis l'été 2020, GPSO a couvert l'ensemble de la ville avec des marquages au sol et une signalisation adaptée: (voir la présentation en vidéo par la Ville)



L'aménagement du Carrefour Leclerc (mise à jour 27 août 2021)

Fin 2017, Le CSSM a établi un avant-projet d'aménagement du carrefour Leclerc, au bas de l'avenue du Château, carrefour des deux voies départementales traversant Meudon. Après discussions ce projet a été repris par le Conseil Général des Hauts-de-Seine.
L'objectif annoncé est de fluidifier la circulation à l'aide d'un grand rond-point.

La voie le long des commerces qui prolonge l'axe de l'Avenue du Château en direction de la place A. Briand, sera maintenue et traitée pour souligner la perspective mais contrainte par un stationnement de courte durée et un feu très lent pour y décourager le trafic.

L'AAAC a été consultée sur ce projet et a donné un avis favorable, après quelques suggestions d'aménagement: renforcement de la perspective de l'avenue du Château vers la place Aristide Briant, révision des accès et sortie de la zone de stationnement devant le Crédit Mutuel, déplacement du passage pietonnier devant la Poste pour l'aligner sur la contre-allée de l'Avenue, traitement des surfaces de trottoirs en béton désactivé par homogénéité avec la couleur des contre-allées.






                                                                   Vue aérienne du carrefour actuel                                                                                                                  Avant-projet d'aménagement (avril 2017)

Le Plan définitif et le phasage des travaux (ci-dessous) est publié en août 2021 au démarrage des travaux: les demandes de l'AAAC, formulées en 2018, n'ont pas été retenues: passage piétonnier face à la Poste aligné sur la contre-allée de l'avenue du Château, révêtement des trottoirs clairs comme les contre-allées. Aucun aménagement pour les cyclistes n'apparait sur le plan.


retour

 

L'aménagement de la propriété de Jeager (mise à jour 7/8//2021)

La propriété:
La villa Charles Schacher est située au 11bis rue des Capucins à Meudon. La villa fut construire entre 1849 et 1852 pour Charles Schacher(1806-1883), industriel qui exploitait les carrières de craie d'Issy les Moulineaux voisines de celles de Meudon. Elle est considérée comme un témoignage de la formation du style Napoléon III ou style second empire.
Elle fut à partir de 1940 la maison et l'atelier d'Albert de Jaeger, sculpteur et médailleur de renommée internationale, lauréat du grand prix de Rome.
La propriété initiale, plus étendue vers le Nord, a déjà été réduite rue des Capucins vers 1900 par Schacher, puis avenue Marcellin Berthelot vers 1960 par Jeager.

La demeure est inscrite au plan local d'urbanisme de la ville de Meudon dans la liste des immeubles répertoriés et protégés.Le jardin, décoré de sculptures de Jaeger, comporte trois arbres classés comme remarquables dans l'inventaire des Hauts-de Seine : un cèdre de l'Himalaya, un cèdre du Liban et un séquoia géant de Californie, probablement plantés au moment de la construction de la maison.

 

 

Le projet d'aménagement:
Le projet initial des propriétaires de construire des immeubles a été stoppé par le Maire de Meudon, il y a plusieurs années. Un promoteur, Batiterre, a obtenu en février 2019 un permis d'aménager prévoyant le maintien de la maison principale et la construction de 4 maisons sur l'avenue Marcellin Berthelot, avec l'apparence d'un petit immeuble R+2.

En mars 2020, l'Architecte des Bâtiments de France a refusé son accord sur le projet comme suit:

" Le projet représente un enjeu important : situé face à un monument historique, dans un tissu urbain de grande qualité architecturale urbaine et paysagère et contigu à un bâtiment remarquable de Meudon.
Le projet doit justifier de sa présence en présentant des qualités lui permettant d'être à la hauteur de ce contexte et ses enjeux.
Or le projet en l'état ne présente pas ces qualités requises par :
- un volume et gabarit trop imposants qui le font émerger du mur de clôture et le rendent trop visible ;
- une écriture architecturale hybride entre pastiche (emploi d'éléments de modénature imitant l'architecture classique : chaine d'angle, encadrements de baies, corniches…) et modernité (succession de volumes parallélépipédiques en toiture terrasse)
- cet effet architectural rendu d'autant moins cohérent par l'emploi de matériaux basiques "


Après des modifications mineures, l'ABF a donné son accord au projet en juin 2020 et les permis de construire des 4 maisons ont été accordés en décembre 2020.

A noter que les modifications du PLU que l'AAAC, avec d'autres associations, avait demandées (modification N°6 en vigueur depuis juillet 2019 et modification N°7 en attente de l'enquête publique) interdiraient de telles constructions.

 

Avenue Marcellin Berthelot avant et après les constructions prévues au permis de construire

 

Le recours gracieux:
L'AAAC, en commun avec le Comité de Sauvegarde CSSM, a déposé le 12/2/2021 un recours gracieux demandant le retrait ou l'aménagement des permis de construire (voir le recours gracieux). L'AAAC regrette la construction d'un pseudo-immeuble dans un quartier pavillonnaire en vue de deux monuments historiques (l'avenue du Château et la maison Bloc) et la perte d'un des derniers ilots de verdure du quartier. La remise en état de la maison Jaeger ne fait pour l'instant d'aucun projet connu, sauf l'engagement du promoteur d'une restauration sous la responsabilité d'un architecte des Monuments Historiques.

Le 1er avril 2021, le maire a réuni l'AAAC et le CSSM avec le promoteur en présence de l'Architecte des Bâtiments de France et les services de l'urbanisme de la ville pour ouvrir un dialogue. Le promoteur a accepté certains aménagements, mineurs, du projet et s'est engagé sur une restauration de qualité de la maison Schacher (voir le compte-rendu de l'AAAC). Le promoteur a rencontré le 9/4 et le 20/4/2021 les voisins ayant déposé également un recours gracieux.

Le 15 avril, après 2 mois sans réponse de la mairie, notre recours est donc rejeté. Mais le dialogue continue...

Le 10 juin, le promoteur Batiterre s'engage à modifier son projet (voir lettre de Batiterre au Maire de Meudon)

Le 12 juillet, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, propose d'attribuer à la maison Schacher le label "Patrimoine d'intérêt régional" qui renforcerait la protection de cette maison.

Le 23 juillet, le promoteur Batiterre dépose 4 demandes de permis modificatifs pour les quatre lots avenue Marcellin Berthelot.

retour

La sauvegarde du Potager du Dauphin et de ses anciens murs (mise à jour 26/11/2019)

Louvois a créé en 1681 le Potager du domaine de Meudon, dans son tracé initial rectangulaire, puis l'a agrandi en 1691. Le Potager a connu son heure de gloire lorsque le Grand Dauphin s'établit à Meudon de 1695 à 1711.
En 1896, la famille de Porto-Riche, alors propriétaire du Potager, le réduisit à ses limites actuelles en lotissant le reste de la propriété autour des rues Nouvelle et Marthe-Edouard créées à cette occasion.

Le mur extérieur du Potager a été conservé presqu'entièrement jusqu'à nos jours : il n'a été ouvert qu'au moment du lotissement pour le passage de la rue Marthe Edouard et pour donner accès par l'impasse Marthe Edouard à 2 parcelles extérieures à l'Est, puis ponctuellement pour ouvrir les parcelles de la Villa des Jardis sur la rue Nouvelle.

Construit à la fin du 17e siècle, le mur est fait de meulière, assemblé avec un mortier de chaux et de sable ocre. Il a sans doute été réparé en plusieurs endroits (des travaux sont signalés au 18e siècle, puis après l'occupation du Potager par les prussiens en 1870, et récemment en 2010 sur le mur Ouest, restauré par la DRAC) mais il reste en excellent état sur toute sa longueur (voir photos en cliquant sur la vue aérienne ci-dessous).
Le mur Ouest fait partie du Domaine national et est entretenu par la DRAC d'Ile-de-France. Les restes du mur Nord font partie du Potager du Dauphin actuel, dont la Ville est propriétaire. Le reste du mur limite des parcelles appartenant à des propriétaires privés.


Cliquer sur l'image pour voir les photos des différentes parties subsistantes du mur de l'ancien Potager

Ces murs situés dans le domaine privé ne sont pas protégés au titre du code du patrimoine bien que "remarquables par leur architecture et leur histoire". En concertation avec l'Association des Riverains du Quartier du Potager du Dauphin, l'AAAC a demandé l'inscription des murs subsistant de l'ancien Potager dans l'annexe 5 du PLU, au titre de l'article L123-1-5 III 2° du code de l'urbanisme, pour les préserver et en interdire la démolition. Cette mesure a été retenue dans la modification N°7 du PLU qui devrait être soumis à enquête publique prochainement.

retour